Postuler

Agora

AccueilAgoraEditos

Dieu et le manager

Nos ancêtres ont imaginé un homme idéal en partant de leur condition terrestre.

L’homme est mortel. Aussi ont ils imaginé l’homme idéal immortel.

L’homme est fini. Il sera infini.

L’homme est limité. Il sera illimité.

L’homme ne sait pas tout. Il sera omniscient.

L’homme ne peut pas tout. Il sera omnipotent.

L’homme n’est pas doué du talent d’ubiquité. Il sera omniprésent.

L’homme est créé. Il sera incréé.

L'homme est faible. Il incarnera la Toute-puissance.

L’homme vit sur terre. Il vivra au Ciel.

L’homme est imparfait. Il sera parfait.

L’homme n’est rien. Il sera tout

 

Lire la suite...

Management et devoir de suggestion

Une entreprise bien organisée possède une bibliothèque de fiches de poste pour que chacun sache ce qu’il a précisément à faire, et pour que l’ensemble des salariés en soit informé.

Le seul danger de cette règle de base d’un bon management réside dans le fait que certains se comportent en exécutants, en bons exécutants certes, mais uniquement en bons exécutants.

Pour que  1+1=3, il faut qu’existe une véritable synergie entre les collaborateurs, que parmi leurs préoccupations principales ils cultivent l’amélioration constante de la manière de travailler ensemble, le perfectionnement des procédures, le raffermissement des règles du jeu...

Lire la suite...

Si j'étais

Si j’étais un poète je parlerais de l’entreprise comme d’un jardin où pousseraient des fleurs et des fruits, des cactus et des baobabs, où chanteraient des oiseaux, où gronderait le tonnerre…

Si j’étais un philosophe je parlerai de l’entreprise comme du temple de la sagesse et des valeurs avec ses pythies, ses prêtres, ses offrandes, ses sacrifices. Ou bien je me promènerai sur l’Agora en compagnie des péripatéticiens...

Lire la suite...

Le manager, pygmalion ou mentor ?

D’après la mythologie grecque, Pygmalion est un sculpteur qui tomba amoureux de l'une de ses statues d'ivoire et l’épousa grâce à l'intervention d'Aphrodite qui lui donna vie. De nos jours, le terme de pygmalion est devenu synonyme de mentor.

La mythologie grecque nous précise qu’Ulysse avait choisi Mentor comme précepteur pour éduquer son fils Télémaque.

Dès le début duXVIIIe siè, son nom devient un substantif pour désigner une personne très expérimentée dans un domaine, laquelle accompagne une autre personne souvent plus jeune et moins expérimentée, en réfléchissant, la conseillant, et lui accordant son soutien moral pour l'aider à se développer ou à débuter avec succès dans sa fonction.

Lire la suite...

16 conseils pour démotiver vos collaborateurs

S’il est très difficile de motiver ses collaborateurs, il est fort aisé de les démotiver.

Ne saluez vos collaborateurs ni le matin, ni le soir.

Ne souriez jamais, montrez qu’un véritable chef possède une forte personnalité et que la relation doit être uniquement professionnelle…

N’expliquez jamais les raisons de vos décisions : vos collaborateurs doivent obéir et exécuter, tout simplement…

Ne les gratifiez jamais d'éloges, même s'ils fournissent un excellent travail, car ils sont payés pour cela...

Lire la suite...

Aphorisme

Ce n’est pas parce que certains autodidactes réussissent bien que les diplômes ne sont pas importants.

Newsletter

www.florianmantione.com